Fiche documentaire

Ateliers de la Grosne

DB00043.jpg

Trois automobiles Stimula De la Chapelle 1 et 4 cylindres, affiche signée L. Coulet, imprimée par A. Poméon, Saint-Chamond
Coulet Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon

DB00044.jpg

Voiture de course De la Chapelle, course de côte de Saint-Etienne, 1913
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1913)

DB00071.jpg

Couverture du catalogue Stimula De la Chapelle 1910, imprimé par A. Baudelot, Paris
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1910)

C' est en 1900 que les frères de la Chapelle créent leur entreprise de construction automobile. Elle prend successivement les noms suivants: Les ateliers de la Grosne, Les Etablissements de la Chapelle et Vandelet, et enfin la Société des Automobiles Stimula. La firme, installée ensuite à Saint-Chamond, débute par la fabrication de motocyclettes et de tricars. Elle réalise ensuite un modèle 8ch monocylindre, et toute une variété de 4 cylindres, allant d'une 10/12ch de 1726cm3 à une 16/20ch de 2815cm3.

En 1917, la mort de l'un des frères de la Chapelle entraîne la disparition de l'entreprise. Mais 60 ans plus tard, Xavier de la Chapelle, l'un des descendants des créateurs, fait le pari de ressusciter le nom de Stimula pour désigner un nouveau modèle: la réplique à moteur BMW du roadster Bugatti 55. En 1978, le véhicule est présenté au Salon de Genève. 

Les qualités de cette réplique sont unanimement reconnues et les établissements Messier-Hispano-Bugatti accordent à Xavier de la Chapelle l'utilisation du nom mythique du constructeur de Molsheim. Les roadsters prennent désormais le nom de Bugatti 55 De La Chapelle. Et l'histoire du petit constructeur lyonnais continue depuis, avec un modèle original: une barquette sportive aux lignes modernes et suggestives.