Fiche documentaire

Production de munitions à Monplaisir

DB00185.jpg

Filetage intérieur des obus, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917, usine de Monplaisir
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00186.jpg

Tournage d’obus, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917, usine de Monplaisir
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00188.jpg

Apprentissage du tournage d’obus, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917, usine de Monplaisir
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1917)

DB00194.jpg

Contrôle de la finition des obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00195.jpg

Emboutissage à chaud d’obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00196.jpg

Machines à courroies pour la fabrication d’obus, bâtiment de forge, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00197.jpg

Emboutissage à chaud d’obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00198.jpg

Tournage d’obus avant l’emboutissage, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00199.jpg

Machines d’emboutissage à chaud d’obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00200.jpg

Douilles d’obus et machines d’emboutissage à chaud, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00201.jpg

Filetage intérieur d’obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00212.jpg

Pompes à eau pour les presses à emboutir les obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir 1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00219.jpg

Dépôt de cylindres en métal pour la fabrication d’obus, atelier des obus, usine de Monplaisir, album photo Berliet-Lyon Monplaisir, 1916-1917
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1916-1917)

DB00325.jpg

Plan général de l’usine de Monplaisir, imprimé par Draeger, Paris, cliché René Vincent
Vincent René Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon

A l'automne 1914, après la défaite de Charleroi et la brusque avancée de l'armée allemande qui occupe le Nord de la France, menaçant Paris, l'armée française ne posséde plus que quelques dizaines d'obus pour chaque canon de 75mm sauvé du désastre. Les pertes en hommes, incapables de riposter à un feu incessant, sont énormes.

Marius Berliet est déjà engagé dans la reconversion totale de l'usine de Monplaisir pour passer de la fabrication de voitures à celle des camions CBA, élément essentiel de la mobilité des troupes et de leurs approvisionnements. Le problème de la fabrication de munitions lui est posé. Il achète deux terrains dans la rue Audibert & Lavirotte, à proximité de l'usine existante, et y fait édifier en toute hâte les bâtiments des usines C et D. Ils vont abriter les fours de chauffage des lopins d'acier, les presses hydrauliques d'emboutissage, les tours d'usinage, de reprises de filetage des obus de 75 et de 105 ainsi que les sections de contrôle, de conditionnement et d'expédition.

Pour gagner du temps, c'est l'entreprise elle-même qui a fabriqué les presses, les pompes à haute pression, les tours. Quelques-uns de ces derniers, transformés, seront utilisés jusqu'au début des années 50, pour la mécanique automobile. Berliet parvient à fabriquer 5000 obus par jour avec une perte de métal minimum, un taux de rebut inférieur à 5%, ce qui le place à la hauteur des meilleurs arsenaux spécialisés alors qu'il a créé cette organisation de toutes pièces.