Fiche documentaire

SIGMA
Berliet et ses fournisseurs: la S.I.G.M.A., extrait de Berliet Informations n°173, janvier février 1970

La S.I.G.M.A. en clair: Société Industrielle Générale de Mécanique Appliquée est pour Berliet, à la fois une voisine et un fournisseur. Cette firme nous livre, en effet, une part importante des pompes à injection montées sur les véhicules de la marque.

La S.I.G.M.A. fut créée en 1938 sous l'impulsion d'un groupe d'entrepreneurs: Alsthom, l'Union d'Electricité, la Société Alsacienne de Constructions Electriques, les Chantiers de Saint-Nazaire Penhoët, Thomson Houston et Breguet. Son but: construire sous licence anglaise des moteurs pour avion de 14 cylindres sans soupape. L'année suivante, S.I.G.M.A. s'installe à Vénissieux sur un terrain de 20ha dont 25000m2 couverts le long du boulevard Joliot-Curie. Au moment de l'entrée en guerre, l'effectif total de l'usine ne dépasse pas mille personnes. En 1944, le même bombardement endommage à la fois Berliet et la S.I.G.M.A.

S.I.G.M.A. se réinstalle alors dans une usine de Villeurbanne avec un effectif de 500 personnes. S.I.G.M.A. prépare sa reconversion qui s'oriente vers la fabrication de compresseurs d'air pour les travaux publics, d'embrayages pour machines-outils, et de matériel pour l'industrie textile.

En 1948, les ateliers de Vénissieux étant reconstruits, l'activité de la société peut s'exercer en deux points. Vénissieux qui accueille, outre les bureaux administratifs, les bureaux d'études et de recherche, les bancs d'essais et les ateliers de fabrication dans lesquels commence la fabrication des moteurs à pistons libres, des équipements hydromécaniques (pompes haute pression, organes de distribution, de régulation et de sécurité pour tous mouvements hydrauliques), des embrayages à disques multiples. Villeurbanne qui se spécialise dans le matériel d'injection pour moteurs diesel.

La société, dont le siège est à Paris, dispose actuellement d'un effectif de 1800 personnes réparties ainsi: 100 ingénieurs et cadres, 200 techniciens et dessinateurs, 300 agents de maîtrise et employés, 1200 ouvriers.

Elle dispose d'un parc important de machines-outils et son activité se répartit en trois départements: le département injection, le département équipements hydrauliques, le département moteurs à pistons libres.

Le département injection pour moteurs diesel est actuellement le plus important des trois. La fabrication de matériel d'injection démarra après la guerre, avec l'achat d'une licence "précision mécanique". Elle fut installée à l'usine villeurbannaise. En 1956, S.I.G.M.A. crée la pompe CMS qui ne tarde pas à acquérir une réputation mondiale. Dès 1958, elle est montée en série et reçoit sa consécration définitive. Désormais, son chiffre d'affaires ne cesse de monter régulièrement. La société exporte brevets et produits jusqu'aux Etats-Unis. C'est maintenant le seul constructeur français autonome de matériel d'injection. Parmi ses concurrents citons: Rotodiesel, allié à une firme anglaise, et le fabricant allemand Bosch. Sa production mensuelle est de l'ordre de 3500 à 4000 pompes CMS auxquelles il faut ajouter 1500 pompes de type PRS.

 (Jan 1970)