Fiche documentaire

Berliet en Espagne

DB01232.jpg

Usine de Valladolid en Espagne, revue Berliet-Informations n°144, novembre 1965, p.16
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (Nov 1965)

En 1908, des voitures, puis, à partir de 1910, des camions Berliet sont vendus en Espagne. Entre les deux guerres, un modeste courant de ventes se poursuit, grâce à la Société Liffraud, importateur à Barcelone.

En 1961, dans le cadre de l'expansion en Europe, le bureau s'installe à Madrid. Sa compétence ne se limite pas à l'Espagne, elle s'étend aux Canaries, au Sahara espagnol, au Portugal, à l'Angola et au Mozambique. Fin 1963, 500 véhicules de la marque circulent dans ces pays, surtout des véhicules de chantier: 150 en Espagne, 50 aux Canaries, 120 au Sahara espagnol, 150 au Portugal, 5 en Angola, 15 au Mozambique.

En avril 1964, compte tenu des regroupements intervenus dans le domaine du poids lourd en Espagne avec 3 constructeurs Barreiros, Pegaso, SAVA (ce dernier dispose de trois usines occupant 1500 personnes dont 1000 dans l'établissement de Valladolid où sont construits les véhicules Berliet) -, Automobiles M.Berliet signe avec ce dernier Sociedad Anonima de Vehiculos Automobiles un accord aux termes duquel SAVA peut monter et fabriquer en Espagne des véhicules Berliet de gamme haute, soit de plus de 8 tonnes de charge utile.

Pour la gamme jusqu'à 8 tonnes, SAVA bénéficie depuis 1960 d'une licence de fabrication du constructeur anglais British Motor Corporation (B.M.C.). En 1965, trois types de camions dérivés des types GLM et TLM, dont la plus grande partie des pièces est produite sur place, sortent de la ligne de montage SAVA à Valladolid.

En 1966, Pegaso, entreprise d'Etat, acquiert 52% de SAVA, puis 82% en 1968. Les produits Pegaso étant concurrents de ceux de Berliet, l'actionnaire majoritaire cesse de fabriquer les véhicules français. Automobiles M. Berliet lui cède sa participation à la fin des années 1960.