Fiche documentaire

Berliet au Brésil

DB01227.jpg

Entrée de l’usine, filiale Berliet do Brasil, 1956
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1956)

DB01228.jpg

Ateliers, filiale Berliet do Brasil, 1956
Fondation de l’automobile Marius Berliet - Lyon (1956)

C'est en 1951 qu'est créée, par Automobiles M .Berliet, la à Rio de Janeiro. Le parc de camions Berliet au Brésil est alors de 300 véhicules environ. En juillet 1953, le Brésil promulgue une loi qui interdit l'importation de véhicules assemblés. Comme les autres constructeurs, Automobiles M. Berliet doit créer une usine de montage utilisant au maximum les pièces de fabrication locale: pneumatiques, batteries, tambours de roues, pièces de tôlerie. Elle constitue Berliet do Brasil avec un partenaire brésilien, le groupe Raskin qui apporte terrains et bâtiments situés à Santa Cruz, dans la banlieue de Rio de Janeiro.

La ligne démarre en . La référence dont jouit le produit Berliet (GLR et TLR), qui tolère des surcharges de 30 à 40%, donne à cette production un crédit appréciable auprès de la clientèle. La capacité de production de l'usine est de 15 à 20 véhicules par mois. Malheureusement, un différend entre la France et le Brésil va entraîner la fin de cette association. A la suite du refus du gouvernement français de lui acheter du café, le Brésil entrave, puis supprime les licences d'importation des éléments nécessaires au montage des véhicules. Berliet abandonne alors la partie et le groupe Raskin se retire: c'est la fin de Berliet do Brasil.