Berliet, le camion français est né à Lyon

La naissance de l’automobile qui a eu lieu dans la décennie 1870 – 80 a permis l’éclosion du génie humain et une invention foisonnante dans une industrie embryonnaire, qui va se développer de manière rapide et révolutionnaire pour bouleverser nos habitudes et notre environnement.

La région Rhône-Alpes a été un des grands pôles de création et de développement de l’automobile en France et dans le monde, dès la genèse de cette invention. A l’aube de cette industrie prometteuse, plus d’une centaine d’inventeurs et de constructeurs de voitures sans cheval ont été recensé dans la région. Cet engouement frénétique va aboutir à la création d’une Ecole automobile lyonnaise, symbole de l’empreinte régionale sur l’automobile naissante, ainsi que sur l’histoire de cette révolution de la mobilité en France et ailleurs dans le monde.

Berliet fait partie des pionniers de cette industrie, une marque qui résonne et rappelle le camion dans nos mémoires. La Fondation Berliet, créée en 1982 après la fusion de l’entreprise dans le groupe Renault, vise à préserver et à faire découvrir l’histoire de l’automobile lyonnaise et de cette marque française.

Les événements majeurs de l’histoire de Berliet

Les régions de Paris et de Lyon ont été les berceaux de l’automobile en France, avec l’émergence de certaines marques qui ont été à l’époque des références mondiale. Des centaines de constructeurs, en effet, y ont vu le jour à la naissance de l’automobile, contribuant à l’essor de cette invention dans le monde. Les appréhensions étaient tenaces quant à passer à un autre modèle de transport, des voitures à cheval au véhicule totalement mécanisé et artificiel. Le dynamisme de l’industrie de l’automobile en Rhône Alpes, en particulier autour de Lyon, reconnu à la fin du XIXe siècle, a contribué fortement à l’adoption du nouveau moyen de transport. Parmi les acteurs majeurs de cette révolution, figure le grand industriel et visionnaire de son temps, Marius Berliet.

L’histoire de Berliet montre comment s’est développée l’industrie automobile française. L’entreprise a su organiser la production, en transformant et innovant dans l’outil industriel à partir du XXe siècle. L’usine de Monplaisir a été perçue comme un établissement modèle à l’époque. Mieux, le site intégré de Vénissieux, plus vaste et bâti quelques années après celui de Monplaisir, va consacrer la vision et l’innovation de Berliet dans la production automobile. Il était désormais possible de construire un véhicule complet sur le même site.

L’innovation, moteur de l’entreprise, est un principe intégré par toute société ambitieuse qui vise la pérennité face à la concurrence. L’industrie automobile lyonnaise jouissait d’une grande renommée au début du XXe siècle, grâce à son savoir-faire, aux innovations et offres adaptées à la demande de la clientèle. Les entreprises Berliet et Zénith, ont marqué leur temps avec des inventions comme le carburateur Zénith, le gazogène, le moteur Diesel et des modèles révolutionnaires, notamment l’autobus PR 100 équipé d’un moteur positionné à l’arrière.

L’histoire de Berliet s’est enrichie par les hommes et une vie d’entreprise plus ou moins mouvementée avec quelques conflits sociaux majeurs. L’entreprise a su gérer ses crises avec une approche sociale exemplaire, reconnu par le milieu syndical à l’époque et aujourd’hui. Le rayonnement de la marque automobile lyonnaise s’est forgé dans une certaine mesure avec la contribution des célébrités du monde de l’Art, dans tous les secteurs du domaine.

Et enfin, si vous souhaitez en savoir plus, consultez notre blog sur l’histoire de l’automobile