L’approche sociale d’un entrepreneur

Un grand patron du début du XXe siècle : entre paternalisme et gestion des ressources humaines

L’entreprise Berliet s’est toujours préoccupée des questions sociales de ses travailleurs. Elle a réalisé de nombreuses actions dans ce sens au cours de son histoire.

Des innovations au niveau de la rémunération

Le système de rémunération lié au temps et à la production fait son entrée à l’usine de Vénissieux à partir de 1912, un mécanisme favorisé par l’Organisation Scientifique du Travail.

Une forme de rémunération plus classique est appliquée à l’heure pour des tâches telles que l’entretien.

Certaines primes sont instituées pour récompenser la « capacité » et d’autres utilisées pour mobiliser le personnel au sortir de la crise, à partir de 1921.

La prime d’ancienneté est instituée en 1919 et des indemnités familiales sont octroyées à partir de 1923 à Monplaisir.

Action sociale au profit des familles

En 1917, l’usine de Vénissieux crée une crèche qui distribue presque gratuitement du lait à tous les enfants des ouvriers âgés de moins de deux ans, avec des visites médicales et des conseils aux parents.

L’école se trouve dans la Cité Berliet située à une grande distance du village de Vénissieux et ne reçoit que les enfants résidents de la cité. La création de ces habitations permet de fixer la main-d’œuvre près de l’usine pour assurer son fonctionnement continu. La cité créée selon le modèle américain accueillait cent familles en 1925 dans des maisons jumelles ou quadruples.

Marius Berliet installe une ferme et des jardins ouvriers sur les réserves foncières de Vénissieux pour alimenter la crèche en lait et la cantine en d’autres aliments. Quarante hectares de terrains cultivables sont mis à la disposition de plus de mille foyers en 1940.

Création d’une assurance sociale

Berliet met en place un système d’assurances sociales dès 1914 pour aider les familles des soldats. Cette assurance devient en 1919 la Caisse de Secours qui couvre les cas de maladie, de maternité et de décès, ainsi que la retraite des membres à partir de 1929.

L’assurance de Berliet est rattachée en 1930 à la Caisse Autonome du Rhône, suivant l’application de la loi sur les Assurances Sociales. Elle bénéficie d’un fonds de réserve prévue par l’entreprise pour apporter du secours à ses membres.

Formation des jeunes à travers les ateliers d’apprentis

La marque lyonnaise crée en 1908 l’École d’Apprentis Berliet pour la formation des jeunes. Ce centre est restructuré en 1920 pour avoir un impact plus profond, il devient un lieu de formation, mais aussi d’éducation et d’apprentissage à l’intégration professionnelle et sociale. On y entre avec un certificat d’études pour recevoir une formation pratique et polyvalente durant trois ans.

L’atelier d’apprentis a assuré la formation et la qualification de nombreuses personnes dans la région Rhône-Alpes.

D’autres articles sur le même thème