La première automobile

Les autos sans traction, la révolution du transport de très longues distances

L’invention de la première automobile a permis de révolutionner le domaine des transports. Avant l’arrivée des voitures, nos ancêtres faisaient usage des attelages pour se déplacer. Il s’agit de chariots ou de traîneaux tirés par des animaux de somme pour se mouvoir. C’est à partir du XVIIIe siècle que les ingénieurs ont trouvé le système de l’auto à propulsion grâce à l’invention du moteur à vapeur.

Histoire de la première automobile, l’invention incontournable jusqu’à nos jours

Joseph Cugnot était un militaire français à la fois ingénieur et inventeur qui a conçu la première automobile fonctionnant avec un moteur. Son invention était un tricycle doté de moteur à vapeur. Sa trouvaille a inspiré les autres ingénieurs qui ont amélioré peu à peu la conception des machines en version optimisée.

La voiture de Carl Benz et Gottlieb Daimler

L’une des premières voitures a été construite en 1885 par Carl Benz et Gottlieb Daimler. Il s’agit d’un tricycle comme celui de Joseph Cugnot, mais avec un moteur plus fonctionnel et plus pratique avec la combustion interne. En France, à la même période, c’est la naissance de la première voiture avec Berliet.

Le brevet du février 1884 qui concerne le « moteur à gaz et ses applications » a vu naître la toute première voiture puisqu’il ne prend pas en compte le moteur à combustion.

Panhard & Levassor, constructeurs français, a donc repris le modèle de moteur de Carl Benz et de Gottlieb Daimler. Le constructeur Panhard & Levassor est donc la première entreprise à produire des automobiles en série.

La production automobile à l’échelle mondiale

La France, l’Allemagne et les États-Unis ont produit plus de 9500 voitures en 1900. Les chaînes d’assemblage du constructeur Henry Ford a permis l’assemblage du modèle T avec plusieurs millions d’exemplaires, il s’agit de la production en masse du premier transport rapide pour tous.

Le retard en Europe a été justifié par la guerre. La reprise économique a permis au constructeur reconnu dans le monde de démocratiser la 4CV de Renault, la 2CV produite par Citroën et la Coccinelle de Volkswagen.

L’accroissement vertigineux du nombre de voitures et l’évolution constante de la vitesse de chaque série ont amené chaque État à mettre en place le Code de la route et le permis de conduire, c’est la naissance des règles de sécurité routière.

Les enjeux

Les chocs pétroliers de 1973 et de 1979 ont causé la hausse du prix à la pompe, la pénurie s’installe de plus en plus partout dans le monde. Les grandes marques de voiture ont travaillé sur les moteurs pour proposer des petits véhicules moins gourmands en essence avec une carrosserie aérodynamique.

Le nombre explosif des automobilistes, l’augmentation de la capacité du moteur et de la vitesse ont fait augmenter le nombre des accidents. Les constructeurs réalisent alors l’importance de la sécurité des passagers et renforcent les éléments de sécurité des voitures.

De son côté, l’Etat prend de nouvelles mesures pour éduquer les usagers de la route comme la limitation de vitesse, la construction d’autoroutes plus sécurisées, etc.

Au XXIe siècle, l’enjeu est tout autre avec l’augmentation de la pollution automobile. Les constructeurs produisent actuellement les véhicules électriques pour résoudre les problèmes d’émission de gaz à effet de serre.