Le premier camion

Berliet, une marque de poids lourd incontournable dans le secteur du transport

Marius Berliet est le constructeur du premier camion en France né à Lyon. L’histoire de la production en masse de camions Berliet commence lors de la Première Guerre mondiale. L’entreprise était au service de l’Armée française avec plus de 35 camions qui sortaient de l’entreprise quotidiennement.

Retrouvez le parcours de l’usine Berliet

Outre les poids lourds, cette marque a également proposé des voitures de luxe. Les premiers véhicules construits par le fondateur ont été les modèles monocylindres en 1894 avant de proposer les versions bicylindres à partir de 1900. Après la Grande Guerre, l’usine est placée sous redressement judiciaire pour difficulté de paiement, ce qui lui a permis de se remettre petit à petit sur les rails.

La production après la Première Guerre mondiale

À la suite de la Première Guerre mondiale, Berliet ouvre une usine de construction automobile à Vénissieux en proposant des modèles de véhicules avec 12, 15 et 22 CV. Les difficultés financières de la société l’obligent à être placée sous administration judiciaire de manière temporaire en 1921.

Une nouvelle voiture avec 7 CV est construite en 1924, des modèles à moteur 6 cylindres sont proposés en 1927. En 1933, l’usine Berliet décide de ne produire que des véhicules avec un moteur 4 cylindres.

Le modèle Dauphine est le dernier véhicule pour particulier produit par l’entreprise en 1936. La production de voitures de tourisme fait une pause à partir de 1939.

La production de poids lourds

En 1908, la gamme de véhicules poids lourds construite est entre 1,5 tonne et 5 tonnes de charge utile. En 1914, la société propose un camion équipé de cabine avec une charge utile de 6 tonnes.

C’est à partir de 1930 que la firme commence à expérimenter le moteur diesel sur la version CBA.

Berliet introduit en 1936 un véhicule poids lourd doté d’un moteur de 4 cylindres qui fonctionne à l’essence. Ce premier camion a une charge utile qui dépasse 1,9 tonne et une transmission par chaîne.

Le modèle CD2 est équipé d’une transmission classique et d’un moteur diesel en 1933. Le constructeur monte sa gamme de poids-lourds avec une charge utile qui peut atteindre les 12 à 15 tonnes.

La production d’après-guerre

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, Berliet ne propose que les poids lourds pour les particuliers. Cette production permet à la firme de détenir le titre du constructeur de camion numéro 1 partout en France. Pour se démarquer de la concurrence, la société a proposé différents modèles : GLR, GBH, GBC.

L’usine de Berliet produit également des camions de pompiers grâce à la collaboration avec CAMIVA, une entreprise française spécialisée dans les équipements de secours et d’incendie créé en 1970.

Les modèles T100 ont été créés en 1957, ces camions sont spécialisés de « chantiers sahariens ». Ce modèle est le plus gros camion jamais construit à l’époque et est proposé en 4 exemplaires. Il dispose d’un moteur diesel avec 2 turbocompresseurs. Sa cabine peut accueillir 4 personnes à l’intérieur. Ce camion est également équipé d’une direction assistée pour un remorquage plus facile.